Maraudeur's Time


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Je te vois petite souris.

Aller en bas 
AuteurMessage
Wilbur Smith
Gryffondor ¤~

avatar

Masculin Nombre de messages : 653
Age : 27
Dédicace : Un sourire ! Une fille ! deux sourire ! deux filles ! Du bonheur... Une clope
Date d'inscription : 25/06/2008

Pensine ¤
Gallions:
0/10000  (0/10000)

MessageSujet: Je te vois petite souris.   Sam 21 Fév - 16:31

Amèrement déçu de la voir partir. Wil s'était même surpris à vouloir goûter ses lèvres plus que tentantes. Elles étaient juste devant les siennes quelque secondes au par avant, trop lent à la détente, il avait laisser filer l'opportunité. Il la regarda partir dans une colère noire. C'était la deuxième fois qu'elle tentait de lui échapper, mais cette fois-ci il ne lui courrait pas après. Il avait une certaine fierté et un image à entretenir. De toute manière, elle le reverrait bien plus rapidement qu'elle ne le pensait car cet après-midi, il y avait cours de divination avec les Poufsouffles...

La colère fait partie d'un des 7 pêchés capitaux, elle est violente, parfois durable et peut laisser place à deux sentiments distincts : L'amour et la haine. Mais en aucun cas à l'indifférence. Wil n'était pas assez futé et sage pour comprendre tout ces subtilités, son esprit étroit et étanche au monde extérieur ne s'encombrait pas de cette complexité. C'était comme un immense barrage qu'il avait créer pour se protéger des catastrophes. Les sentiments pouvaient filtrer mais jamais être bien gros. Et pour ne rien gaspiller, ces sentiments filtrés produisaient toujours la même chose. La colère puis la fureur. Constamment en colère, Wilbur Smith, était un homme profondément pulsionnel qui effrayait un peu la prof de divination. Une vieille chèvre complément dérangée qui s'éloignait le plus possible des ondes négatives qui émanaient de lui. Il arriva donc dans la tour comme un parasite chercha une proie sur laquelle fondre. Mais aujourd'hui, Wil en avait déjà une en tête. Il avait fait exprès d'arriver en retard pour être sûr de trouver ce qu'il cherchait. Elle était là, installée dans un coin de la pièce seul et terriblement vulnérable. Sans un regard vers le reste de l'assemblé il se dirigea directement vers sa souris de bibliothèque.
    -Quoi de neuf ?

Il avait posé cette question comme si cela avait s'agit d'une salutation. Et sans plus de cérémonie, il s'installa à sa table. Il se tourna enfin vers le cours où il espérait secrètement que les travaux pratiques seraient intéressant.
    -Aujourd'hui nous allons tenter de sonder l'esprit par les cartes ! Vous utiliserais pour ce faire, le paquet de tarot présent sur vos tables ainsi que le livre d'interprétation. Il est évident que votre camarade sera votre sujet d'étude.

Wil eut un sourire mauvais, il n'en attendait pas tant. Quel plaisir de pouvoir se venger. Il annonça donc à Maria qu'il serait le premier et se lança dans une tentative peu commode. Il tira le pape et le pendu pour la personnalité et pour un futur incertain, le chariot. Lisant l'interprétation avant d'en faire une interprétation tout autre :

le pape a écrit:
On vient vers vous car vous êtes bienveillant et généreux. Auprès de vous on se sent protégé. Votre nature reflète l'équilibre et la sagesse.
Vous avez le respect des convenances et le sens du devoir. Vous pardonnez facilement. Votre indulgence est légendaire. Vous avez des facilités pour poursuivre des études et vous n'entreprendrez rien sans vocation.
Un nouvel élan est donné à votre vie sentimentale. Vous allez repartir sur de nouvelles bases, votre indécision disparaît, les réconciliations sont désormais possibles.
le pendu a écrit:
Généreux, dévoué et désintéressé, votre vie est orientée vers autrui. Vous êtes un personnage original, non-conformiste qui se laisse guider par ses sentiments. Vous avez une façon très spéciale de regarder le monde et vous n'êtes pas toujours bien compris.
Solitaire, vous ne recherchez pas forcément la compagnie. Pourtant les gens viennent vers vous pour votre savoir et pour votre capacité à voir le côté caché des choses.
le chariot a écrit:
Vous prenez vraiment en charge votre vie conjugale avec diplomatie et générosité. Vous envisagez peut-être un déménagement ou un voyage à deux.
Pour ceux qui seraient encore libre, une aventure imprévue et pimentée vous attend au détour du chemin.
    -On vient vers toi parce que tu parais bienveillante et généreuse, ta nature reflète une certaine mise à l'écart et tu t'échauffes vite même si tu pardonne facilement. Ensuite, tu es célibataire je suppose ? (question rhétorique) Évidement, tu auras donc un nouvel élan sentimentale, une aventure imprévu et pimentée, tu en pense quoi ?

Il avait fait exprès d'accentuer certain mots pour être bien sûr qu'elle comprenne tout ce qu'il sous-entendait... Il était même satisfait par son tirage, apparemment, il avait un don sur tout ce qui pouvait bien concerner sa petite personne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.alliance-rpg.com/forum/index.php
Mariana Bullet
Poufsouffle ¤~

avatar

Féminin Nombre de messages : 192
Age : 29
Dédicace : Petite Poufsouffle deviendra grande...
Date d'inscription : 05/02/2009

Pensine ¤
Gallions:
180/10000  (180/10000)

MessageSujet: Re: Je te vois petite souris.   Lun 23 Fév - 23:54

Après avoir pu échapper à Wil’ d’une manière assez… surprenante, surtout pour Mariana. Elle qui était plutôt du genre à se terrer jusqu’à ce que la personne qui l’embête se lasse ou qu’elle la fuit. Ce petit entretien avec Wil’ a pu donner à notre Mariana l’occasion de se montrer telle qu’elle était. C’est-à-dire à peu près le contraire de ce qu’elle pouvait montrer aux autres. Elle savait tout de même faire la part des choses. Elle se figeait alors dans le couloir menant à son cours de divination. Elle n’avait vraiment pas très bien agi. Mais, pour sa défense, le jeune homme y était tout de même pour quelque chose. Maria haussa des épaules et continua sa route vers son cours. Oh non ! Elle avait oublié que celui-ci se passait en commun avec les Gryffondor.

Lorsqu’elle s’était penchée vers lui sensuellement, elle avait vu dans ses yeux un désir tellement brûlant que cela l’avait déstabilisé. Jamais personne ne l’avait regardé comme ça. Elle l’avait vu jeter un regard intense sur ses lèvres et elle avait voulu qu’il l’embrasse. Mais, elle ne se laissera pas faire aussi facilement. C’était en partie pour cela qu’elle s’était ruée, c’était bien le mot vers la sortie de la bibliothèque. Elle savait et était sûre qu’il allait ou se venger ou lui courir après. Elle ne savait vraiment pas quelle option choisir.

Bref, elle monta et entra dans la salle de divination, elle avait pu constater qu’il ne restait déjà plus beaucoup de place. Elle se chercha une place le plus au fond de la salle. Elle voulait réfléchir à sa situation avec le magnifique et rebelle Gryffondor. Au moment où elle posa ses fesses sur le coussin, la sonnerie retentit. Ouf ! Elle était arrivée juste à temps. Quelques minutes plus tard, la trappe qui conduit à l’intérieur de la salle s’ouvrit. Mariana put voir qu’il s’agissait de Wil’. Elle le vit faire le tour de la salle des yeux, semblant chercher quelque chose. Il regarda dans sa direction, elle le vit afficher un sourire. C’était elle qu’il cherchait. Il se dirigea vers elle dans le but de s’asseoir.


- Quoi de neuf ?

Le professeur de divination commença alors son cours.

-Aujourd'hui nous allons tenter de sonder l'esprit par les cartes ! Vous utiliserais pour ce faire, le paquet de tarot présent sur vos tables ainsi que le livre d'interprétation. Il est évident que votre camarade sera votre sujet d'étude.

Mariana se mit alors à respirer par saccades. Elle détestait les travaux pratiques. Elle n’arrivait jamais à faire de bonnes prédictions. La divination était une matière où elle n’a jamais excellé. Wil’ lui proposa de commencer. Elle lui sourit timidement. Elle se mit alors à réfléchir assez rapidement sur la situation. Si c’était lui qui effectuait son tirage des cartes, elle était bonne pour se faire passer pour une none. Elle n’eût pas vraiment tord sur ses positions quand il lui prédit :

-On vient vers toi parce que tu parais bienveillante et généreuse, ta nature reflète une certaine mise à l'écart et tu t'échauffes vite même si tu pardonne facilement. Ensuite, tu es célibataire je suppose ? (question rhétorique) Évidement, tu auras donc un nouvel élan sentimentale, une aventure imprévu et pimentée, tu en pense quoi ?

Elle l’avait bien compris qu’il avait insisté sur certains mots pour la rendre un peu plus mal à l’aise. Sans réellement la connaître, il lui sortait vraiment quelque chose d’approximatif de son caractère.

- Tu sous-entends peut-être que je pourrais m’intéresser à quelqu’un qui est genre complètement opposé à mon caractère ? Tu penses sûrement à ta petite personne ?

Mariana ne savait absolument pas quoi répondre d’autre. Elle avait bien sûr compris les sous-entendus qu’il lui avait fait.

- De plus, je ne pardonne pas très facilement.



[hj : j'ai du mal pour faire les prédictions, j'essayerai mais je ne promets rien^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wilbur Smith
Gryffondor ¤~

avatar

Masculin Nombre de messages : 653
Age : 27
Dédicace : Un sourire ! Une fille ! deux sourire ! deux filles ! Du bonheur... Une clope
Date d'inscription : 25/06/2008

Pensine ¤
Gallions:
0/10000  (0/10000)

MessageSujet: Re: Je te vois petite souris.   Jeu 5 Mar - 21:12

Le plus drôle quand il y repense, c'est l'attitude qu'avait opté Maria quand elle vit son persécuteur arrivait. Wil s'amusait à repasser cette image en boucle depuis un bon moment. Elle était seul face à son destin. Une petite souris coincée dans un coin sans pourvoir en sortir car le chat se rapprochait sans laisser une seul porte de sortie. Elle avait même frissonner à son arrivé. Quel plaisir de voir une fille dans un tel état. C'était presque aussi jouissif que de l'imaginer nue. Et pour l'imaginer sans un vêtement ça il savait faire. Un talent naturel parmi tant d'autre que la nature lui avait ouverte : l'imagination. Mais de toute manière, En quoi n'était-il pas doué ? Il soupira à cette pensée car il connaissait parfaitement la réponse. Satisfait de son tirage, il se décontracta avant de se laisser aller sur les cousins. Finalement elle avait inconsciemment choisi une super place. Calé contre le mur, il pouvait se reposer comme le paresseux qu'il était tout en montrant une attitude de dominant. Il l'a laissa parler sans vraiment l'écouter optant pour la voix du chasseur désintéressé. Focalisé sur la coupe d'une fille de type indienne, il faillit s'étrangler de rire en voyant l'allure des cheveux. Un truc dans le style chignon super haut de forme qui se veut horriblement beau... Franchement un troll aurait pu être meilleur coiffeur que le sien tellement son truc était moche. De toute manière, il n'aimait pas la culture indienne : pas de relation avant le mariage ! Et puis quoi encore !?

    - Tu sous-entends peut-être que je pourrais m’intéresser à quelqu’un qui est genre complètement opposé à mon caractère ? Tu penses sûrement à ta petite personne ?


Décrochant un sourire, il rabattu son regard sur la belle petite none. Vierge sans aucun doute. Elle se débattait de manière ridicule. Non franchement, il n'y avait pas pire que de renvoyer à la face une perche. C'était un peu le même principe que de dire « Ne prend pas ton cas pour une généralité » ou encore « regarde toi dans un miroir avant de parler » Des termes que Wil évitait soigneusement pour éviter tout ridicule possible.

    -Je n'ai fait que tirer des cartes et lire les interprétations qui étaient dans ce bouquin... Tu sais ta grande passion ! Après tu es seul maître de les interpréter ou non. Car entre nous, la divination ne fait que guider nos choix.


Wil marqua un temps, il savait très exactement ce qu'il allait dire ensuite mais il aimait ce donner un effet de style. Une réputation de bad boy ne se fait pas en un jour. Il faut du charisme, du naturel mais aussi beaucoup de travail. Il se redressa sur ses cousins, se rapprochant par la même occasion de Maria. Un doux parfum envahissait progressivement ses narines, il n'aurait pas été capable de trouver la marque car il n'avait pas le nez pour ni même les connaissances. C'était comme demander à un requin le groupe sanguin de sa victime... Qu'est-ce qu'il en avait faire ? Lui ce qu'il savait c'est qu'il sait, c'est qu'il a repéré du sang quelque part dans la mare. Ce parfum au saveur inconnu qui poussait de plus en plus Wilbur vers cette frêle jeune fille. Une innocente de plus qui se ferait piégée par ce loup assoiffé. Il posa alors sa main sur la joue de Marianna avant de glisser derrière sa nuque et de l'attirer vers lui pour lui souffler dans un murmure :

    -Même si je ne serais pas contre une telle interprétation.


Il l'embrassa sans lui laisser la moindre chance d'esquiver, gouttant ses lèvres charnus mais si savoureuses. Il ne resta pas longtemps car il avait une claque à esquiver. S'éloignant de nouveau, il la regarda tout étonné avant de s'appuyer de nouveau contre son mur. Un sourire de triomphe aux lèvres.

    -Je crois que c'est ton tour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.alliance-rpg.com/forum/index.php
Mariana Bullet
Poufsouffle ¤~

avatar

Féminin Nombre de messages : 192
Age : 29
Dédicace : Petite Poufsouffle deviendra grande...
Date d'inscription : 05/02/2009

Pensine ¤
Gallions:
180/10000  (180/10000)

MessageSujet: Re: Je te vois petite souris.   Mar 10 Mar - 14:03

Mariana ne savait quoi dire d’autre pour montrer qu’elle n’était pas comme ça. Mais, apparemment, la réponse de la jeune fille fit encore plus sourire le Dom Juan. Quant à sa réponse, franchement, elle ne pensait pas du tout qu’il dirait ça.

- Je n'ai fait que tirer des cartes et lire les interprétations qui étaient dans ce bouquin... Tu sais ta grande passion ! Après tu es seul maître de les interpréter ou non. Car entre nous, la divination ne fait que guider nos choix.

Mariana n’avait jamais détesté autant la divination qu’à ce moment précis. Il semblait bien s’amuser, mais elle ne se laissera pas faire.

- Je n’ai jamais aimé la divination, chuchota-t-elle faiblement.

Elle le voyait s’approcher d’elle, il semblait comme en transe. Ça y est, il va faire d’elle une proie facile. Elle ouvrit grand les yeux quand il glissa sa main sur sa nuque et lui murmura :

- Même si je ne serais pas contre une telle interprétation.

Elle écarquilla encore plus les yeux, quand il se jeta sur ses lèvres pour l’embrasser. Il avait des lèvres douces et chaudes. Il se retira alors et se réinstalla sur ses coussins face à elle. Mariana ne voulait pas se faire avoir aussi facilement. Elle se leva, mais ne sentit pas tous les regards qui convergèrent vers elle. Elle se mit face à Wil’, rouge de colère et de gêne, elle se rappela les paroles de son nouvel ami. Elle lui mit une claque, cria pour extérioriser sa colère.


- Franchement, je ne t’ai rien demandé ! Tu n’as pas à me toucher ou m’embrasser à tout va. Tu crois peut-être que je ne connais pas ta réputation, ni ton penchant pour les blondes ? Tu n’en as plus en stock ? Tu veut changer de registre pour les rats de bibliothèque comme moi ? Très bien. Mais, n’essaie pas avec moi.


Mariana, sans un regard pour personne, prit ses affaires et se dirigea vers la sortie. Elle se tourna vers l’assemblée, mais essentiellement vers Wil’ qui n’avait pas bougé de ses coussins.


La jeune fille claqua la porte fortement, commença à avancer dans les couloirs, énervée et les larmes coulant doucement sur ses joues rosies. Mais, elle ne pu continuer plus longtemps puisque quelqu’un l’avait attrapée par le coude, et les entraîna dans un placard à balais.

[hj : dsl j'ai pas trop envie de continuer la divination. lol]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wilbur Smith
Gryffondor ¤~

avatar

Masculin Nombre de messages : 653
Age : 27
Dédicace : Un sourire ! Une fille ! deux sourire ! deux filles ! Du bonheur... Une clope
Date d'inscription : 25/06/2008

Pensine ¤
Gallions:
0/10000  (0/10000)

MessageSujet: Re: Je te vois petite souris.   Mar 10 Mar - 21:43

Décidément cette fille était folle. Si will n'avait pas autant envie de cette petite impudente, il aurait déjà abandonné en lui rendant cette claque. Will n'était pas de ce genre de mec à prendre des coups pour rien, un être humain restait un être humain, et les filles qui réclamaient d'autant plus l'égalité aujourd'hui devait apprendre leur impuissance face au mec. Dégueulasse ? Voyons, Smith n'était rien d'autre qu'un garçon perdu dans un flot de rage incommensurable. Lorsqu'elle débita sa phrase, Wil fut réellement choqué. D'où sortait-elle de telles conneries ? Qui avait pu baver a ce point ? Aujourd'hui, cette fille qui venait de le ridiculiser ne comptait plus. Il n'avait qu'une seul et unique pensée, Qui avait pu baver à ce point ? Will s'en tapait d'avoir une relation de bad boy après tout ça lui plaisait bien. Mais devenir l'enfoirée de première auprès des filles, ça ça lui était insupportable. Après tout, si cette réputation devenait trop importante, il n'y aurait plus que Sarah pour le consoler et ça, c'était hors de question. Il regarda le reste de l'assemblée, un regard haineux dans les yeux, le premier qui l'ouvrait pour se marrer aurait le droit à un sort de son cru. Mais aucun ne rigola, bien, il n'avait pas tout perdu. Déception et soulagement se succédèrent, déception car il ne pourrait pas se défouler, soulagement parce qu'il restait craint et tout puissant. Lorsqu'elle claqua la porte, Will s'était déjà levé et alors que la prof s'aventura vers lui pour l'intercepter, il la mitrailla du regard.

    -WILBUR SMITH ! Je vous interdit de... Laissez cette pauvre en... l... je... mais...


Comment un élève pouvait-il être aussi inquiétant ? C'était incompréhensible, toute cette pression, toute cette colère. Un tueur voilà ce qu'elle ressentait comme si une pression meurtrière englobait cette homme (car on ne pouvait plus l'appeler enfant) qui la tuerait si elle approchait... Et immobile, elle le laissa filer que pouvait-elle faire d'autre ?

Wilbur quant à lui était toujours aussi fulminant et se contenta d'un grand coup dans la porte. Cette dernière se se fractura contre la porte. La serrure mis à mal, la porte s'entrouvrit sans aucune difficulté. Et plus rapide que l'éclaire, il se faufila avant de poursuivre cette fille. Elle n'était pas loin. Il l'attrapa par le bras et l'embarqua dans une pièce choisit au hasard. Ce n'était pas une salle mais un placard à balaie. S'il n'avait pas été aussi énervé, il aurait très certainement aimé cette intimité car le manque de place obligeait les deux êtres à se coller. Car Will avait déjà refermé la porte, il était hors de question d'être déranger par un glandu. Plaquant sans peine cette gamine inconsciente, il la regarda droit dans les yeux. Il était tellement furieux qu'il aurait été capable de la tuer s'il avait connu un moyen de le faire. Au lieu de ça, il frappa un coup puissance juste au-dessus de l'épaule de Maria. Un coup puissant qui fissura le mur. Sa main aussi émit un sourd craquement. Mais il n'en avait que faire.

    -D'où sors-tu ces conneries ?


Il ne pouvait pas s'en prendre à elle. Du sang chaud se mit à couler sur l'épaule de Maria. Elle ne savait même pas de quoi elle parlait. Non ce qu'il l'intéressait c'était l'investigateur de ces conneries. Quelle importance qu'elle le pensait vraiment ? Du moment qu'il pouvait exploser la face de l'autre. Après tout, elle ne savait même pas qui il était ce midi. Son ton avait été sec et brutal. Il n'avait pas hurler, il n'en avait pas besoin car chaque partie de son visage pouvaient témoigner de sa colère. Il imaginait déjà le sort qu'il lancerait à cet être humain qui avait osé bavé, un sort des plus virulent. Mais d'abord, il devait le l'écraser, le briser et le faire hurler de ses propres mains. Frapper ou être frapper, tel était la loi de son milieu et à ce jeu, il n'avait pas son pareil...

    -Petite naïve, dit moi qui t'a raconté ces conneries ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.alliance-rpg.com/forum/index.php
Mariana Bullet
Poufsouffle ¤~

avatar

Féminin Nombre de messages : 192
Age : 29
Dédicace : Petite Poufsouffle deviendra grande...
Date d'inscription : 05/02/2009

Pensine ¤
Gallions:
180/10000  (180/10000)

MessageSujet: Re: Je te vois petite souris.   Jeu 12 Mar - 12:52

Lorsque Maria fut entraînée dans le placard, elle avait compris qu’elle allait sûrement passer un sale quart d’heure. Wil’ l’avait plaquée brusquement contre le mur, elle leva la tête vers lui, effrayée. Il donna un coup de poing dans le fond du placard, Mariana était fascinée, il ne sentait rien ou quoi ?

-D'où sors-tu ces conneries ?

Il lui avait demandé ça de manière tellement haineuse que Mariana commençait vraiment à avoir peur. Elle sentit un liquide chaud couler sur son épaule. Sûrement le poing de Wil’, toujours contre le mur. Elle n’avait pas envie de le voir se mettre en colère contre elle.


-Petite naïve, dit moi qui t'a raconté ces conneries ?

Elle voyait maintenant où il voulait venir. Il voulait absolument se venger de la personne qui avait parlé de lui à Mariana. Mais Maria n’avait pas l’intention de balancer cette personne. Un trait de caractère très répandu chez les Poufsouffle, la loyauté. Même si la jeune fille ne connaissait cette personne depuis seulement quelques heures, elle ne voulait pas lui causer des problèmes. Mariana était consciente qu’elle n’aurait jamais du dire ça à Wil’, mais elle ne voulait pas être traitée comme une fille comme toutes les autres, qui se laisse faire par Wilbur Smith. L’homme qui se tenait toujours contre elle, dans une colère noire. Elle décida de faire comme si elle savait tout cela depuis longtemps. Elle leva son visage vers lui et lui dit :

- Je ne vois pas de quoi tu parles. De toute façon, tu veux juste t’amuser avec moi ? Alors, à quoi bon savoir si quelqu’un t’as balancé ou pas ? Franchement, je ne suis pas stupide. Tu ne veux plus faire des mamours à Sarah ? Tu préfères te faire des brunes maintenant ?

Elle le sentait se raidir un peu plus à chaque question. Attendant qu’il réfléchisse, elle sentit alors, au niveau de son ventre, quelque chose de dur. Elle commençait à avoir chaud. Elle gigota quelque peu, tentant de s’éloigner discrètement de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wilbur Smith
Gryffondor ¤~

avatar

Masculin Nombre de messages : 653
Age : 27
Dédicace : Un sourire ! Une fille ! deux sourire ! deux filles ! Du bonheur... Une clope
Date d'inscription : 25/06/2008

Pensine ¤
Gallions:
0/10000  (0/10000)

MessageSujet: Re: Je te vois petite souris.   Lun 16 Mar - 22:53

Elle était loin d'être glorieuse. Wil savait pertinement ce qu'il pouvait inspirer. Et Maria sentait la peur à trois kilomètres. Après tout, tout cela était de sa faute. Qui sème le vent récolte a tempête. Et Wilbur smith était très certainement la dernière tornade qu'on aimerait voir débarquer chez soi. Toujours en colère mais quelque peu apaisé. Après tout, il se trouvait coller à une fille très charmante. Bizarre, il ne ressentait pas autant de désir avec les autres filles. Peu importe, il avait d'autres chats à fouetter. Lui ce qu'il voulait c'étai un nom. Et il l'obtiendrait coûte que coûte. Il laissa donc la petit souris s'exprimer. Elle mentait mais avait su tirer profit d'un mensonge. Décidément, cette petite n'était pas comme les autres. Elle tenta ensuite de s'échapper, inutile, il était bien plus fort qu'elle et il le savait, il approcha ses lèvres de l'oreille de Maria et lui chuchota perfidement.

    -Tu ne sais pas mentir, tu n'as pas assez d'expérience pour ça. Mais je vais t'accorder une chance. Parce que contrairement à ce que tu penses, je ne veux pas m'amuser. J'ai peut être une réputation de coureur de jupon mais j'ai toujours eu beaucoup de respect avec les femmes. Elles savent pertinement que je ne m'engagerais pas dans une relation mais elles se jettent tout de même dans mes bras. Quant à Sarah ? ahah. Laisse moi rire. Tu ne dois pas bien la connaitre pour parler d'elle ainsi. Nous avons un accord mutuel et aucun ne profite de l'autre, tu n'auras qu'à lui demander.


Wil regarda pour la première fois son poing. Eclaté jusqu'à l'os, ça pissait le sang et ça n'était pas près de s'arrêter. Du boulot pour Madame Pomfresh. Elle s'amuserait bien en le voyant arriver. D'habitude, elle recevait les adversaires de Wil. Mais bon, il n'allait pas se formaliser pour si peu. Il ouvrit la porte. Apparement, elle ne cracherait pas le morceau. Tant pis, il avait une petit idée des coupables. Une liste pas si longue que ça finalement. Maintenant, il fallait savoir par qui commencer. Il aurait pu faire un coup de bluff avec la jolie petit souris mais s'il se trompait, il risquait de tout perdre. La suivre était peut être une bonne idée après tout. Non, elle n'était pas aussi crédule. Que faire ? Rien. Il se calma et accorda de nouveau toute son attention sur la belle. Il avait de plus en plus envie d'elle.

    -Si tu penses vraiment que je m'amuse avec toi. Comme bon te semble. Après tout je ne nierais pas que tu m'attires physiquement... mais j'aime tout autant ta personnalité. Les cartes ont raison, tu gagnes à être connu. Sur ce, je vais devoir aller à l'infirmerie. Tu es libre, soit contente.


Wil sortit une clope moldue de son paquet et constata avec douleur que son poignet était vraiment en miettes. Il alluma cependant sa clope avec un briquet moldu et avant de sourire. Un peu de sang ne ferait pas de mal avec toute la merde qui peut y avoir dans une clope. Il délaissa totalement la jolie brune et se dirigea sans plus tarder à l'infirmerie. Il espérait secrètement que Maria vienne mais il ne fallait pas rêver.

===>Infirmerie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.alliance-rpg.com/forum/index.php
Mariana Bullet
Poufsouffle ¤~

avatar

Féminin Nombre de messages : 192
Age : 29
Dédicace : Petite Poufsouffle deviendra grande...
Date d'inscription : 05/02/2009

Pensine ¤
Gallions:
180/10000  (180/10000)

MessageSujet: Re: Je te vois petite souris.   Ven 20 Mar - 17:38

[J'ai répondu ]ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Je te vois petite souris.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Je te vois petite souris.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Journal de bord d'une petite souris ? ~
» Il était une fois... La petite souris
» Rachel, la petite humaine [ASTERIDE]
» [with Mike] That tonight’s gonna be a good night ?
» Les cadavres ne mangent pas de muffins [Emily]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maraudeur's Time :: Recensement n°2 - Mars 2010-
Sauter vers: